Lou Laurin-Lam

Biographie

Stockholm 1934 – Paris 2012

Agée de 20 ans, Lou Laurin Lam quitte son pays, la Suède, pour plonger dans l’histoire mondiale contemporaine.
Son père, professeur d’histoire, la familiarisa dès son jeune âge avec cette matière et Lou s’éveilla très tôt à la conscience politique. Elle participe désormais en tant qu’observatrice et artiste aux combats des peuples contre l’impérialisme et contre toutes formes de tyrannie ; de Cuba à Paris, où elle réside le plus souvent, de l’Amérique du Sud à l’Italie, elle croise des personnages célèbres, accueille des réfugiés politiques, manifeste sa solidarité agissante de mille manières. Lou a toujours eu le goût de l’autre et des autres mondes. De ce rapport intense à la réalité historique, son œuvre porte un témoignage des plus singuliers.
Elle rencontre Wifredo Lam en 1955 et l’épouse en 1960.

Ses rencontres lui ont permis de faire des portraits à la fois tendres et ironiques de ses amis, Pablo Neruda, Garcia Marquez, Aimé Césaire, Milan Kundera.
Dans cette jungle humaine, on distingue les hommages à Virginia Woolf, Jean-Pierre Brisset, Roland Dumas, Wifredo Lam, Alice Betoklas, Piero Manzoni ou le facteur Cheval. Frida Kahlo, qui échappe à cette condition, est représentée avec une tendresse particulière que lui voue le peintre depuis leur rencontre.

Lou Laurin Lam possède une belle technique, mêlant avec talent une peinture lumineuse, luxuriante, colorée présentant des compositions aux vibrations multiples.
Son travail aboutit à des collages qui frappent d’abord par la drôlerie des matériaux quotidiens et hétéroclites employés : étoffes de toute nature, chutes de tissu, brins de laine, boutons, capsules, bouchons de liège, crins et ficelles, boîtes de camembert, timbres. Lou Laurin Lam aime « résumer la vie, parler des choses graves avec de petits objets folkloriques comme ceux qu’on trouve au Mexique, si chargés de mémoires, à la fois drôles et colorés, toutes ces traces qui disent la vie sans en avoir l’air ».

Expositions

Centre Culturel Suédois, Paris, 1984

Centre Culturel Suédois, Paris, 1988

Musée de Rättvik, Suède, 1988

Musée de Sundsvall, Suède, 1989

Konstnärshuset, Stockholm, 1989

Galerie Gothia Linköping, Suède, 1990

Galerie G. Helsinborg, Suède, 1990

Espace latino-américain, Paris, 1991

Galerie Chantal Kensey, Paris, 2001

Maison de l’Amérique Latine, Paris, 2001

Galerie Minsky, Paris, 2005

Espace Jacques Prévert,  Mers-les-Bains, 2005

Galerie Minsky, Paris, 2007

 

Collections publiques

Suède

Suède Moderna Museet ; Statens Konstrad, Stockholm
Sundsvall Museum, Sundsvall

France
Musée de la Solidarité Salvador Allende
Centre national d’art contemporain, Skopje

Yougoslavie
Musée d’Art Contemporain, Skopje

Cuba
Musée de la Révolution, La Havana

Suisse
Musée des Tiroirs, Berne