Michel Henricot

Biographie

Depuis qu’il expose avec discernement et sans jamais la moindre concession aux modes, Michel Henricot a parfaitement délimité son domaine propre; celui des êtres somnambules, qu’il nous présente en état de lévitation ou d’apesanteur. Les corps se situent entre l’éveil et le sommeil. Parfois nus, parfois eveloppés de bandelettes comme les momies de l’Égypte ancienne, ils sont plongés dans un état second. Le temps n’a aucune prise sur eux et la matière ne semble pas les concerner, car on peut voir à travers eux. Il faut aller plus loin et considérer qu’ils appartiennent en même temps à la vie et à la mort. Promis à la durée, on dirait qu’ils s’accommodent avec sérénité avec leurs deux états. Il y a dans cette peinture, une maîtrise qu’on a envie de qualifier d’excise, de pure, d’essentielle. L’élégance se pare aussi d’une belle et lascive magie, due à une matière à laquelle la cire semble donner une fluidité toute particulière.