Stanislao Lepri

Biographie

Rome 1905 – Paris 1980.

Stanislao Lepri apparaît aujourd’hui comme un des maîtres les plus fascinants quoique le plus mystérieux de la peinture visionnaire fantastique du siècle dernier.
De son vivant, seul un cercle restreint de collectionneurs, de critiques et de marchands d’art a su apprécier son œuvre et la présenter au public dans des expositions, catalogues et publications monographiques.
Lepri était Italien et s’installa définitivement avec Leonor Fini en 1950 à Paris, la métropole qui resta le centre international et le melting-pot de la vie artistique longtemps après la guerre. Il appartenait à une famille aristocratique conservatrice faisant partie du cercle hermétique de la «noblesse noire» de Rome qui avait juré fidélité au pape. Très proche personnellement et artistiquement de Leonor Fini, il était cependant beaucoup plus que son élève. Il était en mesure de faire surgir en peinture sui generis un univers magique métaphysique tout à fait personnel, un monde rempli d’une étrangeté onirique et mélancolique et de l’omniprésence des forces démoniaques, d’une ironie persifleuse et de désespoir, mais aussi d’une profonde humanité.

Expositions

Gallerie Pierre Colle, Paris, 1946

Galerie Hugo, New York, 1947

Galerie Morihien, Paris, 1949

Galerie L’Obelisco, Rome, 1950

Galerie Isis, le Caire, 1951

Galerie Chiurazzi, Rome, 1952

Galerie La Sirène, Bruxelles, 1952

Galerie Allard, Paris, 1954

Galerie Monte Napoleone, Milan, 1955

Galerie 93, Paris, 1957

Galerie La Gravure, Paris, 1959

Galerie Furstenberg, Paris, 1960

Trafford Gallery, Londres, 1961

Galerie Furstenberg, Paris, 1961

Galerie Marignan, Paris, 1962

Trafford Gallery, Londres, 1963

Galerie Marignan, Paris, 1964

Galerie Desbrière, Paris, 1966

Trafford Gallery, Londres, 1967

Galerie « Il Fauno », Turin, 1968

Galerie Desbrière, Paris, 1969

Galerie Isy Brachot, Bruxelles, 1970

Galerie Alexander Iolas, New York, 1970

Galerie Alexander Iolas, Genève, 1971

Galerie Davico, Turin, 1971

Galerie Canesi, Genève, 1971

Galleria d’Arte Moderna, rétrospective au Palazzo dei Diamanti, Ferrara, 1972

Galerie Zerbib, Paris, 1973

Galerie Fauno due, Turin, 1973

Galerie della Rochetta, Parme, 1974

Galerie Lambert, Paris, 1975

Théâtre Oblique, Paris, 1975

Galerie Altman-Carpentier, Paris, 1975

Kurpfalzisches Museum, Heidelberg, 1977

Galerie Présences, Bruxelles, 1977

Galerie Carpentier, Paris, 1979

Galerie Proscenium, Paris, 1981

L’Autre musée, Bruxelles, 1982

Studio Pao, Milan, 1982

Mairie du VIème arrondissement, Paris, 1990

Galerie Dionne, Paris, 1993

Galleria del Leone, Venise, 1994

Galleria Ca’ d’Oro, Rome, 1996

Maison de la Loire, Saint-Dyé-sur-Loire, 1997

Galerie Arcade Colette, Palais Royal, Paris, 1997

Château de Vascoeuil, Normandie, 1998

« Surrealism: Two Private Eyes, the Nesuhi Ertegun and Daniel Filipacchi Collections », Musée Guggenheim, 1999

Panorama Museum, rétrospective au Bad Frankenhausen, 2002

Galerie du Surréalisme, New York, 2007

Galerie Minsky, Paris, 2002, 2007, 2010

Galerie Les Yeux Fertiles, 2010

Arts Elysées, 2012

 

Musées

Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Museum of Modern Art, New York
Galleria Nazionale d’Arte Moderna, Rome
Musée d’Art Moderne, Lodz (Pologne)
Et dans de nombreuses collections privées françaises, italiennes, anglaises, américaines et belges

Huiles

Dessins